L'intéressante vie de Calvin Ayre

Lorsque je pense à toutes ces personnes qui sont devenues absolument célèbres grâce à l'industrie du pari, je ne me souviens pas toujours de ceux qui se sont enrichis en jouant aux machines à sous ou au blackjack. La plupart du temps, mes pensées se dirigent vers les PDG des grandes entreprises, et Calvin Ayre est l'un d'entre eux. C'est le milliardaire propriétaire de la salle de poker/casino connue sous le nom de Bodog, et on peut dire qu'il a mené une vie plutôt agréable, même après avoir perdu de l'argent à cause de la fermeture du marché américain. Malgré cela, son site continue de tourner sous l'égide du Morris Mohawk Gaming Group, tout en continuant de proposer des paris en argent réel aux joueurs américains. Cependant, il clame toujours haut et fort avoir conclu avec le groupe Morris en question un accord qui permet à ce dernier d'exploiter la marque Bodog dont il est propriétaire. En gros, cela signifie que Calvin Ayre lui-même ne se rend coupable d'aucune violation relativement aux lois et règlements en vigueur aux États-Unis.

Maintenant, je comprends pourquoi il refuse de se rendre aux États-Unis. Après tout, qui voudrait visiter un pays qui essaie de mettre fin à un business qui lui rapporte plusieurs millions de dollars ? Néanmoins, il se rend à l'occasion au Canada, surtout depuis qu'il a un accord de partenariat avec MMGG. Il croit résolument que les États-Unis sont en train de se préparer à se lancer officiellement dans l'industrie du pari, malgré le manque d'initiative de la part du gouvernement. Il affirme cependant que le véritable marché qui permet de se faire de l'argent est en Asie. Bien entendu, il voyage partout à travers le monde, et il y a également quelques autres endroits qu'il se refuse de visiter.

Fils d'un éleveur de porcs qui a été plus tard emprisonné pour trafic de marijuana dans le pays, Calvin Ayre est finalement devenu milliardaire, au moins pour un certain temps, grâce au fulgurant succès de Bodog. Il n'a pas seulement fait l'objet d'une revue de six pages dans Playboy Magazine, mais il a également été membre de jury dans un concours de lingerie pendant le Super Bowl. Il a même affirmé avoir invité près de 50 femmes à sa dernière fête d'anniversaire, ce qui fait l'équivalent d'une femme pour chaque année de sa vie. De plus, il organise régulièrement de grandes fêtes dans ses différentes propriétés au Costa Rica, en Thaïlande et aux Philippines. Ces fêtes réunissent de grandes stars, des parieurs et même certains des artistes de rap les plus en vue au monde.